Prendre rendez-vous :
04 72 61 59 85

DES HESITATIONS ?

RAJEUNIR VOTRE REGARD

Epilation définitive : laser ou lumière pulsée

Epilation au laser

1. Différence d’action entre laser et lumière pulsée

Les LASERS

Les lasers sont des appareils médicaux de classe IV qui émettent une lumière parfaitement PURE et STABLE, à chaque instant.

Le faisceau lumineux émis par chaque laser est MONO-CHROMATIQUE (une seule couleur) parfaitement adapté à la cible à traiter : en l’occurrence la mélanine pour les lasers épilatoires.

Il est donc possible de prévoir les effets du laser sur la peau et de choisir l’appareil adapté à chaque peau et à chaque degré de bronzage.

Les LAMPES FLASH

#  Les « lampes flash » ou « IPL » sont des sources de lumière pulsée : la lumière pulsée est un mélange de plusieurs couleurs, elle est dite POLY-CHROMATIQUE, son spectre est LARGE (de 300 à 1200 nanomètres).

#  Il faut mettre un filtre pour sélectionner la couleur utile à un traitement. Dans une lumière pulsée (ou lampe flash ou IPL), l’intensité de chaque couleur varie dans le temps selon le filtre et l’usure de la source lumineuse.

Le rouge clair, l’orange, le jaune, le vert, le bleu, et pire ultra-violet sont des couleurs très agressives avec la peau.

Si on filtre trop ces couleurs, la lumière pulsée n’a plus assez de puissance.

Si on n’en filtre pas assez la lumière pulsée est trop agressive avec la peau.

#  Plus ennuyeux encore, le choix effectué varie dans le temps et selon l’usure des composants, si bien que l’on ne connaît pas la composition exacte de la lumière à chaque instant.

#  Son faisceau lumineux n’est pas cohérent et par conséquent, l’énergie qu’elle délivre à la cible est très inférieure au laser : on peut la comparer grossièrement à une grosse ampoule électrique.

# Les lampes flash ont été proposées comme solution alternative aux sources lasers car elles sont beaucoup moins onéreuses à l’achat.

2. Épilation lumière pulsée : les dangers

Dangers ophtalmologiques

# La lumière pulsée émet un rayonnement qui présente un risque élevé pour l’œil et pour la peau.

La très officielle Commission de Sécurité des Consommateurs (CSC) vient de mettre en garde le public contre les risques photobiologiques élevés de ces appareils pour l’œil et la peau.
La Commission de Sécurité des Consommateurs édite un rapport qui passe au crible 10 appareils à lumière pulsée « représentatifs » du marché.

Il apparaît qu’aucun appareil de lumière pulsée n’est conforme à la norme pour l’épilation à la lumière pulsée (norme NF 60601-2-57).
Plus grave, « les systèmes de sécurité équipant les appareils à lumière pulsée n’offrent pas une garantie suffisante pour empêcher une fuite de rayonnement en direction des yeux ».

La CSC conclut en demande aux pouvoirs publics d’agir : « la CSC recommande aux pouvoirs publics de mettre fin à l’incohérence consistant à tolérer de fait l’usage par des professionnels non titulaires du diplôme de médecine, d’appareils d’épilation à la lumière pulsée, alors que cette pratique est à ce jour interdite par la loi ».

 

Risques de brûlures sur les peaux mates

  • Une lampe flash ne peut pas prétendre épiler tous les phototypes.
  • Les peaux bronzées à noires doivent à tout prix éviter cette technique
  • Le risque de brûlure est très important : elles se traduiront par des hyperpigmentations +/- réversibles de la peau.

Nous vous rappelons que seuls les lasers Nd-YAG et les lasers à diode bénéficient d’une excellente tolérance sur tous les types de peaux.

 

3. Quelle technique choisir ?

  • L’épilation laser, connue depuis 20 ans est la plus étudiée des scientifiques : elle est reconnue pour son efficacité et ses effets secondaires minimes.

Le Dr Valérie GAILLARD est équipée à son cabinet de la plateforme SYNCHRO REPLAY de la société DEKA lasers comprenant :

  • Un laser ALEXANDRITE (longueur d’onde 755 nm) pour les peaux claires, non bronzées
  • Un laser Nd YAG (longueur d’onde 1064 nm) pour les peaux foncées, bronzées, métissées ou noires.

Il est important de souligner que l’usage du laser doit être fait de manière rigoureuse par un médecin formé et entrainé.

Le Dr Valérie GAILLARD pratique la technologie laser depuis de nombreuses années et est titulaire du DIUE (Diplôme Inter Universitaire Européen) des Lasers Médicaux.

Lorsque le laser est bien réglé et qu’il est manipulé par un personnel MEDICAL qualifié, il n’y a aucun risque de brûlure ni de cicatrice liée à l’épilation laser.

  • En matière de lumière pulsée, de nombreux appareils bas de gamme (peu onéreux) existent sur le marché, dépourvus de norme CE médical et de faible puissance.
  • Les patients, qui sont attirés par des offres commerciales alléchantes (faible nombre de séances, prix modiques), peuvent être amenés à payer un nombre important de séances lié au manque de puissance de l’appareil.

Nous vous recommandons également la plus grande prudence quant aux abus de langage : certaines annonces utilisent en effet le terme d’« épilation laser » alors qu’il s’agit d’épilation avec une lampes flash.

  • La différence de tarifs pratiqués entre une épilation laser et à la lumière pulsée se justifie par le coût de l’appareillage (très supérieur en terme de laser) et par l’expertise de votre médecin.

Conclusion

Vous devez donc choisir l’efficacité ET la sécurité.

C’est pour ces raisons  que le Dr Valérie GAILLARD utilise exclusivement des lasers.

Le Dr GAILLARD, de par son expérience, s’engage à vous garantir la fiabilité d’un traitement médicalisé.