FAQ
Épilation Laser

L’épilation laser est-elle « définitive » ?

OUI mais l’épilation laser est progressivement définitive avec une raréfaction des poils qui deviennent de plus en plus fins et dont la repousse est de plus en plus lente au fur et à mesure des séances.

Au final, nous avons une disparition des poils et/ou une miniaturisation de ceux qui subsistent.
Généralement : 80 à 85 % d’épilation définitive des poils de la zone traitée lors du traitement initial.
Cependant, dans les suites d’un traitement complet en épilation laser, quelques nouveaux poils vont apparaître. Leur délai d’apparition est en général de 2 à 5 ans, parfois plus.
1 à 2 séance(s) de retouche seront nécessaires à ce moment mais il n’y aura jamais nécessité de refaire un traitement complet.

Combien de séances sont-elles nécessaires ?

Le nombre de séances dépend de la densité pileuse, de la couleur du poil et de celle de la peau.

Sur les zones du corps :

Généralement, 7 à 9 séances sont nécessaires chez une femme, sans dérèglement hormonal. Les 3 premières séances sont espacées de 6 à 8 semaines, c’est ensuite la repousse du poil qui guide le rythme des séances. D’une manière générale, un traitement d’épilation laser sur le corps se déroulera sur 18 à 24 mois selon les zones traitées.
L’épilation n’est jamais totalement complète à ce stade car seuls les poils en phase de croissance auront été détruits.
Généralement : 80 à 85 % d’épilation définitive des poils de la zone traitée lors du traitement initial
Il sera nécessaire de réaliser 1 à 2 séances d’entretien pour traiter les poils résiduels et obtenir une épilation définitive.
Chez l’homme, des séances d’entretien sont nécessaires (environ 2/an) du fait du caractère hormono-dépendant de la pilosité.

Sur le menton :

Généralement, 10 à 12 séances sont nécessaires (en dehors de tout dérèglement hormonal). Les séances sont espacées de 3 semaines minimum en début de traitement jusqu’à 8 semaines à la fin du traitement.
D’une manière générale, un traitement d’épilation laser sur le menton se déroulera sur 12 à 28 mois.

Quelles sont les précautions à respecter avant une séance laser ?

  • Stopper toute épilation à la cire ou à l’épilateur électrique 3 à 4 semaines avant 1ère la séance.
    Il est possible de se raser avant la séance d’épilation laser mais le dernier rasage de la zone à traiter doit être effectué 3 jours avant la séance.
    Le poil court va mieux concentrer l’action de la lumière laser et donc favoriser l’efficacité du traitement.
  • Éviter tout bronzage :
    => le bronzage expose en effet à un risque de BRULÛRE
    => la peau bronzée est en effet chargée en mélanine : cible détruite par la chaleur générée par le laser épilatoire.
    Il est nécessaire selon le phototype (couleur de la peau) de respecter un intervalle de 1 à 2 mois après la dernière exposition solaire ou UV, de façon à ce que le bronzage soit le plus atténué possible.
  • Interrompre tout traitement « photo-sensibilisant », tels que certains médicaments anti-inflammatoires ou antibiotiques (ceux notamment utilisés dans le traitement de l’acné) ou bien encore l’isotrétinoïne (Roaccutane®).
  • Ne pas appliquer de crèmes auto-bronzantes, parfum ou déodorant sur les zones à traiter
  • Ne pas décolorer les poils à traiter
  • Ne pas présenter de dermatoses en poussée : herpès, eczéma, psoriasis

L’épilation laser est-elle douloureuse ?

Le traitement comporte une série d’impulsions qui s’accompagne d’une sensation  équivalente à celle d’un coup d’élastique suivi d’une sensation de chaleur.
La douleur ressentie dépend :
de la sensibilité individuelle à la douleur
de l’aspect des poils : les zones présentant des poils très foncés et épais (donc très chargés en mélanine) seront plus sensibles que les zones de poils plus clairs et fins
La plateforme SYNCHRO REPLAY est couplée avec un système de refroidissement (ZIMMER) permettant une atténuation importante de la sensation désagréable
La plupart des patients tolèrent ce traitement sans anesthésie locale. Cependant, sur les zones plus sensibles comme le maillot (porteuses généralement de poils foncés et épais), les patientes qui le désirent peuvent bénéficier en plus de la prescription d’une crème anesthésiante (EMLA) à appliquer 1h30 avant la séance.

Quelle est la durée d’une séance d’épilation laser ?

Elle est variable selon la ou les zones à traiter. 
Par exemple :
quelques minutes pour les aisselles
environ 15 minutes pour les aisselles et le maillot
environ 30 minutes pour les demi-jambes
environ 45 à 60 minutes pour les jambes complètes.

Quelles sont les suites immédiates de l’épilation laser ?

Immédiatement après le traitement : des rougeurs et un gonflement apparaissent autour du poil : ils ne persistent la plupart du temps que quelques heures mais qui peuvent durer jusqu’à 1 ou 2 jour(s) sur les peaux sensibles.

L’application d’une crème apaisante et hydratante est recommandée pendant les 48 h suivant la séance.
L’élimination des poils traités pendant la séance aura lieu en 2 à 3 semaines.
Pendant la phase d’élimination des poils, vous pouvez soit
ne rien faire et laisser chuter les poils traités
soit raser la zone traitée pendant cette durée
soit faire des gommages doux quotidiens pour favoriser leur élimination.

Quelles sont les précautions à respecter entre 2 séances d’épilation laser ?

Afin de maximiser les effets du laser à chaque séance, il est proscrit d’épiler à la cire ou à l’épilateur électrique entre 2 séances de laser.
Il est néanmoins possible de se raser si la vue ou le toucher du poil vous dérange.
De toute façon, la pilosité ne réapparaîtra que quelques jours avant la séance suivante, de sorte que vous n’aurez à raser généralement qu’une seule fois avant la séance suivante si vous respectez les délais indiqués par votre médecin lasériste.

L’épilation laser comporte-t-elle un risque de brulûre ?

OUI. C’est pour cette raison que vous devrez respecter les consignes indiquées par votre médecin lasériste.

Le risque de brûlure existe seulement si :

  • la peau est bronzée
    En effet, la peau bronzée est chargée en mélanine c’est-à-dire la cible détruite par la chaleur générée par le laser épilatoire.
    Cette brûlure est généralement réversible mais peut persister sur une longue période.
  • la peau est naturellement mate ou foncée
    Dans ce cas, votre médecin lasériste optera pour un traitement par le laser Nd YAG, adapté pour l’épilation laser des phototypes élevés permettant alors une épilation laser sans danger.

Pourrais-je me mettre au soleil pendant mon épilation laser ?

OUI mais une éviction solaire ou UV d’1 semaine minium devra être respectée après la séance.
Après ce délai, il sera possible d’exposer au soleil la ou les zone(s) traitée(s).
Pour pouvoir reprendre ensuite les séances d’épilation laser, il sera IMPERATIF que la peau soit débronzée au maximum pour éviter tout risque de brûlure.
Selon le phototype (couleur de la peau), il sera donc nécessaire de respecter un intervalle de 1 à 2 mois après la dernière exposition solaire ou UV.
En cas de bronzage résiduel, la séance doit être reportée en cas de traitement par le laser ALEXANDRITE (peaux claires), elle pourra être effectuée si besoin par le laser Nd YAG (peaux mates).

Et si je tombe enceinte pendant mon épilation laser ?

L’épilation laser contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement.
Dès la confirmation de votre grossesse, il conviendra donc d’interrompre vos séances.
Cependant, le bénéfice des séances déjà effectué ne sera en aucun cas perdu.
Pendant la grossesse et l’allaitement, il sera préférable de ne pas reprendre d’épilation à la cire ou à l’épilation électrique.
Vous pourrez reprendre et achever vos séances d’épilation laser après la grossesse ou l’allaitement.

A partir de quel âge peut-on commencer l’épilation laser ?

Le traitement par épilation laser est possible en théorie au minimum 2 ans après les premières règles.

Cependant l’idéal est de commencer à partir de 18 voire 20 ans car avant cet âge la pilosité n’est pas encore bien stabilisée et un nombre de séances plus important sera nécessaire.

Si l’adolescent(e) a un système pilaire anormalement développé, un bilan hormonal devra être réalisé auprès d’un médecin endocrinologue.
Si le bilan hormonal est normal mais que la pilosité excessive est mal vécue, il sera possible de pratiquer l’épilation laser, si le médecin lasériste est d’accord.
Si le bilan est perturbé, un traitement hormonal sera débuté et il sera possible de débuter l’épilation laser 3 mois plus tard.

Contacter le cabinet

pour votre épilation laser

Téléphone : 04 72 61 59 85

Adresse : 46 avenue de Saxe – 69006 Lyon

Prendre un rendez-vous par mail