Prendre rendez-vous :
04 72 61 59 85

DES HESITATIONS ?

LA CRYOLIPOLYSE ?

Acide Hyaluronique

Qu’est-ce que c’est ?IndicationsMethodesSuites du traitementRésultats

Pourquoi faire des injections d’acide Hyaluronique

Le principe de base est d’injecter l’acide hyaluronique dans la peau ou sous la peau, plus ou moins profondément, de manière à corriger certaines rides, certaines dépressions du visage et, si nécessaire, les pertes de volume dues à l’âge.♦ L’acide hyaluronique est décliné sous différentes formes (différents degrés de viscosité).On peut ainsi l’utiliser dans des indications très différentes :    – hydratation et redensification du derme superficiel en mésothérapie

(cf onglet  « LIGHT FILLING »)

  • comblement des rides superficielles
  • correction des rides profondes et restauration si nécessaire des volumes du visage

♦ On peut ainsi traiter :

les sillons :

  • sillons « naso-géniens » (de l’aile du nez au coin de la bouche)
  • plis d’amertume (du coin de la bouche, de part et d’autre du menton)

les rides et ridules :

  • «rides du lion» (entre les sourcils)
  • rides des joues

- les lèvres :

  • «plissé soleil» (ridules autour de la bouche)
  • redessiner discrètement leur contour (ourlet)
  • les épaissir si elles sont trop fines (notamment après la ménopause)
  • ou les rendre légèrement plus pulpeuses

- les dépressions (creux) ou pertes de volume causées par la fonte de la graisse du visage :

  • pommettes
  • vallée des larmes ou sillon « médio-jugal » (entre la pommette et le sillon « naso-génien »)
  • contour mandibulaire
  • joues
  • tempes

CONTRE-INDICATIONS

Un interrogatoire précis sera réalisé visant à rechercher d’éventuelles contre-indications telles que :

  • une allergie à l’acide hyaluronique

En cas de terrain allergique important, 2 tests  seront réalisés à 15 jours d’intervalle préalablement aux injections, avec lecture 6 semaines après le dernier test (pour éliminer une allergie retardée)

  • une maladie auto-immune (exemple : polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante, lupus erythémateux disséminé, thyroïdite d’Hashimoto …)
  • des troubles de la coagulation ou prise de médicaments anti-coagulants
  • une infection cutanée en cours (en cas d’antécédent d’herpès labial, un traitement anti-herpétique préventif sera prescrit et débuté 48 heures avant les injections d’aide hyaluronique)
  • la grossesse
  • l’allaitement